Les conditions favorables au développements des intelligences (2)

Dans le billet précédent nous avons vu que Gardner a identifié cinq facteurs d’éveil ou d’inhibition de l’intelligence.

Il y a cependant d’autres déterminants: les dix principes de base relatifs à l’apprentissage.

Afin de bien les comprendre et les assimilés je vais vous dévoiler un principe par jour.

Principe 1: L’apprentissage met en œuvre tout l’être

enfant19v

Le corps et l’esprit sont liés dans l’apprentissage. Les sens captent l’information que le cerveau traite. Un corps bien disposé est plus apte à apprendre. Par exemple, il est démontré qu’une activité physique précédant une activité intellectuelle exigeante rend le cerveau plus disponible. L’alimentation a aussi un impact sur l’apprentissage. Un ventre vide ou une mauvaise alimentation nuisent à l’apprentissage.

Publicités

Révision

Avant de poursuivre avec d’autres informations, faisons une petite révision face au développement de l’enfant.

images revision

Tout d’abord je vous ai parlé. de six points importants à savoir sur le développement de l’enfant:

-il suit un ordre prévisible (par ex: s’assoit avant de se tenir debout).

-Il se fait de façon logique (ex: utilise un seul mot avant de faire des phrases).

-il est cumulatif (il apprend à saisir une cuillère, ensuite à la diriger à sa bouche).

-tout enfant se développe à son propre rythme.

-tout enfant présente des préférences et des caractéristiques individuelles qui se reflètent dans son comportement.

-le développement de l’enfant n’est pas linéaire (développement en dents de scie).

Nous avons aussi vu qu’il y a cinq dimensions du développement:

-affective

-physique et motrice

-sociale et morale

-cognitive

-langagière

Dans les prochains billets il sera question de l’intelligence. Nous verrons tout d’abord qu’il existe huit formes d’intelligence. Par la suite je vous parlerai des conditions favorables au développement de ces intelligences.

 

Connaître estompe les inquiétudes (6)

6. Le développement de l’enfant n’est pas linéaire

jeu-de-bebe-haba-143454_L

À un certain stade de son développement, l’enfant peut sembler ne rien apprendre de nouveau pendant une période donnée, et ensuite avancer à un rythme accéléré. Son développement se fait en dents de scie. Quand son énergie se porte sur un aspect précis de son développement, les autres sphères connaissent souvent une évolution plus lente; par exemple, quand il s’intéresse particulièrement aux mots, il risque fort de ne pas démontrer de nouvelles habiletés sur le plan moteur.

(Le développement de l’enfant au quotidien du berceau à l’école primaire, Francine Ferland, éditions de l’Hôpital Ste-Justine, p. 23 – 24 – 25)

Connaître estompe les inquiétudes (4)

4. Tout enfant se développe à son propre rythme

nino-pinguoin-premiers-pas

Malgré la prévisibilité des étapes de développement, chaque enfant les franchit à son rythme. Globalement, l’un se développe plus rapidement, l’autre plus lentement, et cela témoigne de l’individualité de chacun.

D’une sphère à l’autre du développement, on peut aussi noter des différences entre les enfants: celui-ci commence à marcher plus tôt que celui-là, mais ce dernier dit ses premiers mots plus jeune que le premier. Quand il y a deux enfants dans une famille, il est facile de remarquer ces différences de rythme. Évitons de les interpréter comme un indice à l’effet que l’enfant serait plus ou moins intelligent qu’un autre. En fait, il ne s’agit que d’une manifestation de son caractère unique.

(Le développement de l’enfant au quotidien du berceau à l’école primaire, Francine Ferland, éditions de l’Hôpital Ste-Justine, p. 23 – 24 – 25)