Le rôle du père: accompagner, encourager, soutenir

46mois-premier-jeux-460x250

 

Bonjour mes ami (e) s

Le 22 mai, j’ai placé une vidéo sur la page Facebook du groupe «Du plus petit au plus grand» il s’agit de papas qui dansent avec leurs bébés et en la regardant ça m’a fait réfléchir sur le rôle du père. Nous sommes maintenant très loin de cette ancienne image du père qui faisait figure d’autorité  et  de la mère qui disait à ses enfants: «attend, tu vas voir quand ton père va rentrer!» De nos jours on se représente beaucoup plus un père qui encourage, qui soutient, qui s’implique. On se représente un papa comme un bon  confident, celui qui va donner de bons conseils ou qui va savoir diriger l’enfant vers les personnes ressources s’il y a un besoin spécifique. On se représente le père qui accompagne ses enfants dans les sports, dans les activités scolaires.  On se représente un père aimant, compréhensif. L’implication du père est plus grande et son rôle se définit de plus en plus.

Cette réflexion m’a   donné le goût de vous partager trois belles histoires, celles de trois papas et de leurs implications avec leurs enfants. Voici donc la première histoire:

Le 14 mai nous avons assisté en famille au spectacle de danse de ma fille. Le rideau s’ouvre et la première chorégraphie débute. Il y a des adultes et des enfants sur la scène. Tout de suite mon regard se porte sur un petit garçon, le seul parmi plein de petites filles. Et par la suite j’aperçois un homme en t-shirt blanc. Il est aussi seul et, je dirais, très visible parmi toutes les dames. Du coup, je suis porté à l’observer. Il ne semble pas à l’aise, pas du tout dans son élément. Il regarde ses partenaires comme pour s’assurer qu’il fait les bons pas et les bons gestes, mais il connait bien sa chorégraphie et ne fait pas d’erreur. Je détourne les yeux pour regarder le petit garçon. Wow! Comme il  bouge bien, il a même de l’attitude! Danser semble aussi naturel pour lui que boire un verre d’eau. Il a un talent fou ce petit.

Le spectacle se termine et c’est la remise de prix pour certains danseurs ainsi qu’une bourse. À ma grande surprise, un prix pour «son courage à relever un grand défi» fut remis à l’homme en t-shirt blanc. Je me suis alors dit que cet homme s’était sûrement fixé un défi personnel et qu’il s’était rendu jusqu’au bout.

Ma fille vient nous rejoindre et après l’avoir félicité je lui parle de cet homme et c’est là qu’elle me raconte son histoire. Au début de l’année, son petit garçon lui a avoué qu’il aurait bien aimé suivre des cours de danse, mais qu’il ne voulait pas y aller, car il serait probablement le seul petit garçon du groupe. Son papa essaya de lui expliquer que ceci n’était pas grave et qu’il ne devait pas se freiner pour ça. Et le petit garçon lui dit : mais toi papa, pourquoi tu ne danses pas?

Et je crois bien que vous avez deviné la suite de mon histoire, l’homme en t-shirt blanc décida de s’inscrire à l’école de danse avec son petit garçon afin de lui démontrer qu’il faut balayer les obstacles, la peur, les craintes, les doutes, les insécurités, et accomplir son rêve!

Dans le billet précédent je vous expliquais combien les enfants sont observateurs et qu’ils remarquent avec facilité toutes incohérences entre ce que disent leurs parents et ce qu’ils font. Ici cet homme a décidé de ne pas seulement essayer d’encourager son garçon à s’inscrire à un cours, mais il l’a accompagné dans sa démarche et s’est inscrit lui aussi.

Ma deuxième histoire est celle de cet autre papa qui accompagne et soutient son fils dans une démarche extraordinaire. Je me permets de nommer ici ce jeune garçon, Alexandre Ouellet, 14 ans, car la mission qu’il s’est donnée d’aider d’autres jeunes est extraordinaire, surtout lorsqu’on sait qu’il y a un an à peine il avait perdu le goût à la vie. Ayant confié ceci à son père, ce dernier l’aida à surmonter cette épreuve, à cheminer. Lorsque son fils lui expliqua qu’il aimerait aider d’autres jeunes sur internet, son père le dirigea vers les personnes ressources. Alexandre fait maintenant des vidéos et a fait, il n’y a pas longtemps, une entrevue à LCN/TVA. J’ai  mis une vidéo d’Alexandre sur la page Facebook du groupe «Du plus petit au plus grand» Je vous invite à «aimer» sa page afin de l’encourager et de le faire connaître, car il peut aider de nombreux jeunes.

Ma troisième histoire raconte ce que mon mari a fait pour aider notre garçon. Notre fils était à sa dernière année d’étude en cinéma au cégep Ahuntsic à Montréal et comme toutes les années ça se produisait, il avait un film à tourner, mais pas assez d’acteurs ou de participants parce que les gens acceptaient de jouer dans son film et se désistaient à la dernière minute. Il demanda donc à son père d’être figurant : «ce ne sera pas compliqué, tu vas voir, tu n’as rien à dire, tu n’as qu’à marcher dans un étang le soir en tenant une bougie à la main». Donc, le soir venu, mon mari enfila de grosses bottes d’eau et, accompagné de trois autres jeunes, marcha dans un étang à Montréal en se faisant filmer par notre fils. Et devinez quoi? Le soir de la première, soirée où il y avait une énorme tempête, on s’est tous retrouvé au Cinéma Beaubien à Montréal pour voir le film de notre fils, mon mari sur le grand écran, et notre fils très fier de sa participation.

Suite à ces trois histoires, je vous invite à nous raconter dans la section commentaire quelle est votre action ou l’action que votre conjoint a posé pour encourager votre ou vos enfants. Qui sait, votre action peut inspirer, même motiver d’autres parents. Rien de tel que de ne pas se sentir seul. Et si je peux me permettre un conseil, prenez du temps pour observer votre ou vos enfants, par l’observation on découvre des choses insoupçonnées, des talents qui  se développent, des forces qui surgissent. Certains auront une dextérité manuelle, d’autres sauront se démarquer de façon physique, pour certains ce sera de façon psychique par l’écriture par exemple et d’autres d’une façon plus spirituelle. Il y aura les jeunes scientifiques, les musiciens, les dramaturges, les chanteurs, les dessinateurs…Observez, observez, observez et dirigez-le dans sa force, là et pas ailleurs. L’enfant n’est pas un reflet de ce que l’on voudrait qu’il soit, il est. L’enfant n’est pas un copié/collé de son frère ou sa sœur, il est. Cependant, ne tombez pas dans le piège de l’obligation, tout doit être fait dans le plaisir.  Laissez-le se découvrir et apprenez à le découvrir. Aidez-le aussi à découvrir ses qualités: «Wow! Tu es un champion pour classer les choses.» «Par chance que tu étais là pour retrouver mes clés.» «Tu sais toujours trouver les mots justes pour réconforter, pour rassurer.» L’enfant se souviendra de : «la fois où il a apporté du bonheur à sa grand-mère en lui  donnant une carte de prompts rétablissements qu’il lui avait fabriquée.» «La fois où il était épuisé, mais qu’il a persisté et a terminé son travail scolaire». «La fois où il a été super agile pour monter sur la clôture et aller chercher le ballon de son petit frère chez le voisin». Tous ces instants, tous ces souvenirs seront des points de repère qu’il déposera dans son coffre à outils, coffre dans lequel il pourra aller puiser dans les instants de découragements et de doute. Il se souviendra que dans le passé il a accompli quelque chose dont il était fier et qu’il détient encore en lui les ressources pour le refaire.

Alors voilà mes ami (e ) s, je vous laisse à votre clavier pour nous rédiger votre histoire.

Si vous n’avez pas encore visité ma page facebook et que vous désirez voir les vidéos dont je vous ai parlé plus haut, je vous mets ici le lien:

https://www.facebook.com/groups/DUPLUSPETITAUPLUSGRAND/?ref=bookmarks

Je  souhaite la plus merveilleuse des journées à tous les papas et je vous dis un gros merci d’être là.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s